Wonder Wheel (vo)

Wonder Wheel croise les trajectoires de quatre personnages, dans l'effervescence du parc d’attraction de Coney Island, dans les années 50 : Ginny, ex-actrice lunatique reconvertie serveuse ; Humpty, opérateur de manège marié à Ginny ; Mickey, séduisant maître-nageur aspirant à devenir dramaturge ; et Carolina, fille de Humpty longtemps disparue de la circulation qui se réfugie chez son père pour fuir les gangsters à ses trousses.

Drame de Woody Allen

Avec Kate Winslet, Justin Timberlake

Etats-Unis, 1h41

vendredi 2 mars - 18h30

samedi 3 mars - 20h30

dimanche 4 mars - 17h

lundi 5 mars - 18h30

mardi 6 mars - 20h30

Dans ce drame lumineux, Woody Allen n'a jamais été aussi proche de Tchekhov.

Dans "Wonder Wheel", chacun charrie avec lui son petit chaos personnel, souffre de ne pouvoir l'exprimer et semble faire fi de toute espèce de morale. "Les gens vertueux, écrit Tchekhov dans sa corresponde, sont comme des vierges endormies." Avec "Wonder Wheel", Woody Allen filme un sursaut, un possible réveil d'êtres excessifs, le tout subtilement emberlificoté dans un vaudeville dynamique et bavard. Le cadre coloré et très vivant d'une station balnéraire dominée par les attractions lumineuses d'une fête foraine ajoute à l'expressivité de l'ensemble. Quant aux jeux de lumière de Vittorio Storao, ils sont d'une beauté à tomber à la renverse. Du très grand Allen donc.

Thomas Baurez, Studio Ciné Live