Simon et Théodore

Rencontre avec l'équipe du film

Simon va bientôt devenir père. Mais comment ce jeune homme hors-normes pourrait-t-il s’occuper de son enfant s’il ne parvient pas à prendre soin de lui ? Sa rencontre avec Théodore, ado attachant et teigneux élevé par sa mère, va sérieusement bouleverser ses… incertitudes.

Comédie dramatique de Mikael Buch

Avec Félix Moati, Nils Othenin-Girard

France, 1h24

mercredi 13 décembre - 17h

samedi 16 décembre - 18h30

samedi 16 décembre - 20h30 Rencontre avec le réalisateur et Nils Othenin-Girard qui participe depuis plusieurs années aux ateliers théâtre à Chevilly-Larue - 4 €

dimanche 17 décembre - 17h

Le chaos d’autrui comme béquille : c’est le beau sujet de ce deuxième long métrage de Mikael Buch (prononcez « Burr »), remarqué pour Let my people go ! en 2011. Qui épaule qui dans ce drôle de duo, entre un révolté ­effrayé par l’avenir et un autre en ­colère contre le passé ? Simon se sent indigne de la jeune femme rabbin ­(Mélanie Bernier) qui s’apprête à donner naissance à leur fils. Théodore court et se débat contre une mère qui, pourtant, fait ce qu’elle peut. Ils vont de rue en rue, de colères partagées en échappatoires. Tendre est la nuit pour ces hommes qui fuient…

Finement écrite, entre comédie et drame, la course-poursuite est mise en scène avec un remarquable sens de la mobilité : le jeune adulte et l’adolescent circulent dans la ville avec un naturel inspiré à la fois par les réalisateurs de la Nouvelle Vague et l’énergie que déployait Sidney Lumet lorsqu’il filmait ses héros new-yorkais (dans Serpico ou Un après-midi de chien). Le cinéaste révèle, surtout, un Félix Moati fébrile et plus sombre, loin de ses emplois de jeune premier romantique et cool. Dans un second rôle, le talent d’Au­drey Lamy s’impose comme une évidence.

Guillemette Odicino, Télérama