Sibyl

Sibyl est une romancière reconvertie en psychanalyste. Rattrapée par le désir d'écrire, elle décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu'elle cherche l'inspiration, Margot, une jeune actrice en détresse, la supplie de la recevoir.

Film présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2019

Comédie de Justine Triet

Avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos

France, 1h40

samedi 15 juin - 18h30

dimanche 16 juin - 17h

lundi 17 juin - 20h30

Film dans le film, séance de psychanalyse, roman qui s’écrit, SIBYL décrit aussi toutes les histoires qu’on se raconte pour sublimer nos douleurs. SIBYL est un film de doux menteurs qui finissent par se trahir, à l’image de cette réalisatrice qui croit sublimer l’infidélité de son mari d’acteur en engageant sa maîtresse à l’écran. Des mensonges qu’on se raconte, des petits tours d’esprits trompeurs dont SIBYL saisit la violence intime. Petit à petit le film mute et glisse ainsi de la comédie de mœurs virtuose au mélodrame déchirant. Fiction et réalité se mélangent, souvenirs et quotidien, et par une force centrifuge qui prend à la gorge, les larmes montent. C’est le regard d’une enfant qui ne comprend pas qu’elle sera toujours un souvenir, les mains d’un homme qui aime malgré tout, le sourire figé d’une femme qui sait qu’elle est condamnée à jamais à faire semblant. En arrachant petit à petit les pansements de son héroïne, Justine Triet nous offre une œuvre cathartique, un film pour ne plus avoir honte parfois d’avoir mal, là, juste au bord du cœur. Magnifique.

Renan Cros, CinemaTeaser