Rodin

Film présenté en compétition au Festival de Cannes 2017

À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : La Porte de L’Enfer composée. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. 

Drame de Jacques Doillon

Avec Vincent Lindon, Izia Higelin

France, 1h59

mercredi 28 juin - 17h

jeudi 29 juin - 18h30

mardi 4 juillet - 20h45

Cannes 2017 : « Rodin », le regard de l’artiste, le geste du sculpteur, la sève de l’amant

Les plus beaux passages du film sont à chercher dans les sessions de travail de Rodin, et plus précisément dans les « arcs » constants qui s’établissent entre le regard de l’artiste et son geste de sculpture. Dans une scène splendide, il fait une série de croquis sans quitter ses modèles des yeux, tout en leur soufflant différentes poses. Observer et créer se confondent alors dans un même circuit, n’étant autres que les deux facettes d’un même rapport ductile à la beauté des corps et à leur ineffable tressaillement.

Mathieu Macheret, Le Monde