Première année

Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.

Comédie dramatique de Thomas Lilti

Avec Vincent Lacoste, William Legbhil

France, 1h32

samedi 20 octobre - 20h30

dimanche 21 octobre - 17h30

mardi 23 octobre - 18h30

Avec leurs airs débonnaires, les deux jeunes comédiens hirsutes incarnent le contresens intrinsèque de cette quête aberrante de performance. Entre deux répliques boostées à un vocabulaire médical ingrat, chacun révèle, délicatement et subtilement (Lacoste et Lebghil sont déconcertants), un questionnement profond de son apprentissage, de son futur, de ses capacités. Aux confins du réalisme, Thomas Lilti permet à la fiction d’agir comme un révélateur. Quand une société instaure la compétition comme gage de réussite, alors ne tient qu’à nous d’instaurer la compassion comme signe de succès. En apparence très simple, son scénario révèle un cinéma d’une immense empathie, grondant toutefois d’une colère sourde, en résistance à la politique de la productivité et de l’indifférence que l’Occident connaît actuellement. Ce n’est peut-être pas une coïncidence si PREMIÈRE ANNÉE est formellement le plus soigné des films de Lilti : il va chercher ce qu’il y a de plus lumineux dans la grisaille ambiante et en chacun de nous.

Emmanuelle Spadacenta, Cinema Teaser