Moi, Moche et Méchant 3

Dans ce troisième volet, Balthazar Bratt, un ancien enfant star reste obnubilé par le rôle qu'il a interprété dans les années 80. Il va devenir l'ennemi juré de Gru.

Film d’animation de Kyle Balda, Pierre Coffin

Etats-Unis, 1h36

A partir de 4 ans

mercredi 30 août - 14h30

dimanche 3 septembre - 14h30

Mon frère, ce héros

On aurait pu penser, après un second volet en deçà du premier, que la saga Moi, moche et méchant s’essoufflerait. Et bien non : ce troisième opus, plein d’humour, d’énergie et de jolies trouvailles, est un régal.

On prend les mêmes et on recommence parce que le public aime ça ! Les chiffres sont là pour le prouver : les deux premiers films de la franchise Moi, moche et méchant ont engendré plus de deux milliards de dollars de recettes – sans parler du film des minions qui, lui aussi, a rempli les caisses du studio Universal. Les aventures de Gru, sa fiancée Lucy et leurs trois filles Margo, Edith et Agnès plaisent et on en redemande. Parce que c’est léger, drôle et surtout très bien réalisé. SiMoi, moche et méchant 3 conserve le schéma classique du méchant combattant un autre méchant encore plus méchant (et oui, certains méchants sont plus méchants que d’autres), le film fourmille de situations cocasses et de gags originaux, témoins clés de l’inventivité des scénaristes et des designers. Mais allez donc en salle et voyez par vous-mêmes.

 

Arthur Champilou, aVoir-aLire.com