Kursk (vo)

KURSK relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, survenu en mer de Barents le 12 août 2000. Tandis qu’à bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.

Drame de Thomas Vinterberg

Avec Matthias Schoenarts

Belgique, 1h57

mercredi 5 décembre - 17h

samedi 8 décembre - 18h30

mardi 11 décembre - 21h

Comme dans Voyage au bout de l’enfer de Michael Cimino, le récit est construit en trois temps, pour mieux traduire le drame humain. Judicieuse construction qui immerge totalement le spectateur. L’avant, c’est la communauté, un mariage, et les préparatifs aux manœuvres en mer. Le pendant, c’est la catastrophe qui éclate, et le suspense qui devient l’enjeu central. L’après, ce sont les funérailles et la terrible digestion de la tragédie. Le romanesque est puissant, mêlé à la portée documentaire sur le fonctionnement et la hiérarchie des hommes et des actes de survie en huis clos sous-marin. Une densité qui marche aussi par le maillage des points de vue : les sous-mariniers coincés sous l’eau, les familles à terre dans l’angoisse, et les autorités, militaires et gouvernementales, entre devoir patriotique et solidarité de marins.

Olivier Pélisson, Bande à part