Jalouse

Nathalie Pêcheux, professeure de lettres divorcée, passe quasiment du jour au lendemain de mère attentionnée à jalouse maladive. Si sa première cible est sa ravissante fille de 18 ans, Mathilde, danseuse classique, son champ d'action s'étend bientôt à ses amis, ses collègues, voire son voisinage... 

Comédie de David et Stéphane Foenkinos

Avec Karin Viard, Anne Dorval

France, 1h42

mercredi 29 novembre - 17h

samedi 2 décembre - 18h30

dimanche 3 décembre - 17h

Remarquablement bien écrite, cette comédie grinçante et expiatoire s’amuse de nos parts mesquines et camouflées à chacun en les exposant au grand jour au travers de ce personnage flamboyant et finement senti. Les dialogues, savoureux, font preuve d’un grand sens psychologique. Dans la bouche de Karin Viard, au sommet de son art, ils résonnent d’autant mieux. Face à l’actrice, dont la part solaire et l’acidité se confrontent l’une à l’autre, le reste du casting est impeccable : le trop rare Bruno Todeschini fait un amant séduisant, Anne Dorval, une amie au dos rond attachante, Thibault de Montalembert, un ex-époux un brin dépassé, Dara Tombroff, dans le rôle de Mathilde, est la découverte du film, et Marie-Julie Baup est géniale dans cette incarnation du bon sens bienveillant. Face à eux et à cette belle partition en forme de miroir tendu, on s’amuse, se défoule et finit touchés par la grande part d’humanité qui unit ces personnages aux failles si proches des nôtres.

Anne-Claire Cieutat, Bande à part