Hannah

Hannah dresse le portrait intime d’une femme dont la vie bascule après l’arrestation de son mari.

Drame d’Andrea Pallaoro

Avec Charlotte Rampling, André Wilms

France, 1h35

mercredi 21 février - 17h

vendredi 23 février - 20h30

samedi 24 février - 18h30

mardi 27 février - 18h30

Charlotte Rampling, dans chaque plan ; étrange film, dans lequel elle maîtrise chaque regard, distille l’émotion. L’histoire est floue : une femme d’un âge certain essaie de vivre sa vie quotidienne (cours de théâtre, salle de gym, etc.) alors que son mari est incarcéré, pour des motifs ignorés. Peu à peu, la solitude la gagne : les amis s’éloignent, la carte du club de sport est révoquée, le chien.

Portrait de femme, donc, magistralement brossé par Andrea Pallaoro ("Medeas"), en une palette de couleurs sombres (images signées par le Canadien Chayse Irvin). Le film est austère, elliptique, dur. Mais Rampling s’approprie tout, avec passion. Art et essai ? Oui. Mais art consommé et essai réussi.

François Forestier, Le Nouvel Observateur