Everbody knows (vo)

A l’occasion du mariage de sa soeur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au coeur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.

Thriller d’Ashar Farhadi

Avec Penélope Cruz, Javier Bardem

Espagne, 2h12

samedi 9 juin - 21h

lundi 11 juin - 21h

mardi 12 juin - 18h30

S’il a tourné pour la deuxième fois hors d’Iran (cinq ans après Le Passé, réalisé en France), Farhadi reste fidèle à son univers. Comme dans ses autres contes moraux — et cette fois-ci sans tomber dans l’autocaricature du Client, son précédent film —, le réalisateur d’Une séparation montre comment un événement imprévu peut révéler à chacun ses failles intimes. Et comment, en de telles circonstances, les non-dits, les secrets trop longtemps cachés précipitent la crise au sein de couples déjà désunis. Il y a aussi, comme dans A propos d’Elly, un fort suspense. Il repose sur une importante somme d’argent à réunir en quelques heures. Farhadi prend certes son temps pour développer cet enjeu dramatique, avec des rebondissements un peu forcés, des situations trop démonstratives. Mais il réussit au passage de grands moments de cinéma. Comme cette dispute désespérée entre Paco et sa compagne avec, en arrière-plan, le vignoble pour lequel ils se sont tant battus et qu’ils risquent bientôt de perdre…

Samuel Douhaire, Télérama