Douleur et gloire (vo)

Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.

Prix d'interprétation masculine décerné à Antonio Banderas au Festival de Cannes 2019

Drame de Pedro Almodovar

Avec Antonio Banderas, Pénélope Cruz

Espagne, 1h52

mercredi 12 juin - 17h

samedi 15 juin - 20h30

lundi 17 juin - 18h30

Douleur et Gloire est un film romanesque, d’une sincérité bouleversante qui, en travaillant la mémoire de son personnage, questionne la création et le désir de création peut-être plus encore. Seul le désir mène du temps perdu au temps retrouvé. Seul le désir origine la fabrication d’un film et en fait peut-être sa beauté? Filmer coûte que coûte même quand la vie va à notre encontre.

Maryline Alligier, Culturopoing.com